Select Page

Après avoir utilisé pendant quelques temps une autre solution pas du tout aboutie à l’époque (Bexio), nous sommes passés à Abaninja depuis 3 ans mais qui en fait n’est guère mieux en terme de fonctions et bugs.

Nous tenons ici une liste des fonctions de base manquantes et problèmes récurrents dans Abaninja.

  • Impossibilité d’enregistrer un avoir fournisseur. Implémenté en Avril 2024 enfin !
  • Lors de l’enregistrement d’un document type Facture fournisseur par exemple, vous pouvez enregistrer une note avec le document pour retrouver ce que c’est ou faire des tris selon ces notes. Ben non pas de chance, c’est le seul champ que vous ne pouvez pas rechercher dans les documents… Une solution développée par des personnes qui n’ont jamais utilisé un logiciel de compta !il ne vous reste plus qu’à rechercher dans tous les documents un par un.
  • impossiblité de gérer correctement les devises EUR et CHF. Le logiciel gère plusieurs devises mais de façon totalement cloisonné. Il est impossible de rapprocher une facture si la devise du compte qui a reçu le paiement est différent de celui de la facture (le logiciel est incapable de faire l’écriture de rapprochement de change).
  • panne de DeepV depuis 2023 qui ne marchait plus, résolu partiellement début 2024 mais ils sont en allemand, impossible de les avoir dans une langue non primitive ! et là ils sont de nouveau en panne avec un message d’erreur invitant à contacter le support….
  • les digital coach sont purement virtuels ! On a essayé d’en contacter deux il y a un an sans aucun succès ! Abaninja nous en a conseillé un qui n’a pas plus répondu…
  • Aucun conseil sur l’utilisation du produit car Abaninja renvoie systématiquement sur un comptable au lieu de répondre.
  • règlement uniquement par CB pour l’abonnement, pas de possibilité de payer par virement ou QRCode tout simplement, un vrai GAFAM dans les pratiques mais toute façon on est bien dans les GAFAM puisqu’ils utilisent les outils Google Analytics ainsi que Zendesk qui sont tous les deux de droits américains.
  • impossible de faire des factures partielles d’acompte.
  • les graphes de la page d’accueil du logiciel affichent Démo si vous avez pas « assez » de transactions dans la devise concernée.
  • Le tableau de bord affiche les graphiques et infos dans chacune des devises gérées par Abaninja mais un récapitulatif toutes devises confondues pas possible, donc si vous travaillez avec plusieurs devises, impossible d’avoir une vue globale.
  • Si vous extournez un paiement bancaire d’une facture fournisseur, le paiement reste définitivement « attaché » à la facture initiale et impossible de le ré-imputer à un autre document.
  • Pour avoir de belles statistiques de leur service support, ils ferment dès qu’ils vous répondent le ticket même si le problème est pas résolu. Visiblement le responsable du support est plus occupé à avoir de belles statistiques de performance qu’un service qui fonctionne correctement (les tickets sont fermés quand le problème est clairement résolu ou si le client ne donne plus de nouvelles pendant un certain temps). Ce problème est assez courant dans les services techniques suisse.
  • Visiblement garder leurs serveurs à l’heure est là aussi au-dessus des capacités des « programmeurs » d’Abaninja. Cet hiver leur système avait une heure de décalage et là maintenant qu’on est en heure d’été leur système a deux heures de décalage…
  • Ils ont un super blog pour se tenir informés de l’évolution de leurs produits qui est bloqué au 8 décembre 2023…. Le service marketing a dû oublié que le blog existait !
  • Abaninja est un produit d’Abacus qui est censé être une grosse boite de logiciels de compta mais j’ai un gros doute sur la qualité de leurs produits quand on voit ce qu’ils n’arrivent déjà pas à faire sur une petite solution pour les indépendants et les PME….